Colloque Serpsy 31 mars : "Occupe-toi de ce qui te regarde

  • Par serpsy1
  • Le 10/12/2022 à 08:44
  • 5 commentaires

« Occupe-toi de ce qui te regarde ! »

Entre présence et distance, que devient notre regard ?

 

« En février 2020, nous proposions d’organiser notre journée de février 2021 sur le regard : le regard dans la rencontre, le regard comme miroir de l’âme, le regard contenant, le regard persécutif… Penser une clinique du regard qui éclaire le lien qui se crée avec le patient et la construction psychique… Nous étions loin de penser à quel point cette thématique serait pertinente.

En mars 2020, la France et le monde se confinaient, les masques apparaissaient et confinaient nos visages et les émotions que le moindre de nos muscles exprimait. Nos façons d’être ensemble en ont été modifiées. Au gré d’un va-et-vient entre le « distanciel » et le « présentiel », nous sommes de plus en plus captés par des écrans qui s’interposent entre l’autre et nous.

Les vagues successives nous ont contraints à repousser la journée en 2023.

La pandémie a aggravé les conditions d’accueil et de suivi des patients dans une psychiatrie en cours de désagrégation. En 2021, le nombre de lits a diminué à un rythme plus soutenu encore qu’au cours des années d’avant-crise. Les effets psychiques de la pandémie et du confinement ont fragilisé des populations déjà insuffisamment prises en charge.

Les établissements ont privilégié le clairement visible et prévisible, la protocolisation et la technicisation des pratiques. Ces « dispositifs scopiques » ont pour effet d’évacuer toute l’opacité nécessaire à la temporalité psychique et à la subjectivité. Du trop « voir », aliénant et mortifère, ou un moindre regard, contenant et subjectivant ? Le temps de voir est-il toujours le temps pour comprendre ?

Pascale Molinier écrit dans une Tribune Libre du Monde « les personnels soignants quittent l’hôpital parce qu’ils ne veulent pas devenir des monstres ». Faut-il être nécessairement monstrueux pour travailler en psychiatrie aujourd’hui ? Quel regard portons-nous sur les patients que nous soignons ? S’agit-il de les surveiller derrière la vitre d’un aquarium, en regardant l’écran de l’ordinateur, tout en répondant au téléphone ? Qu’est-ce que le patient nous donne à voir ? Comment le regard est-il impliqué dans l’écoute ? Quelle place donnons-nous au symptôme et comment l’identifions-nous ? Que nous apprennent ces mutations institutionnelles sur la fonction contenante du regard ou sa dimension aliénante ? 

Le 31 mars 2023, à Aix-en-Provence, au CH Montperrin, à l’Amphi Vallade, nous vous invitons à « une présence », pour se voir, pour penser ensemble, pour retrouver comme le dirait Anzieu « un regard qui fasse une peau pour la pensée ». »

Le colloque est gratuit mais le  nombre de place étant limité, il faut s'inscrire à cette adresse : serpsypaca@gmail.com

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Billard Rodriguez
    • 1. Billard Rodriguez Le 23/12/2022
    Bonjour,
    Merci de bien vouloir m’inscrire à ce colloque
    Cordialement
  • Sonrel
    • 2. Sonrel Le 19/12/2022
    Merci de bien vouloir m'inscrire à ce colloque.
  • Boutros
    • 3. Boutros Le 14/12/2022
    Bonjour
    Je vous remercie de bien vouloir m'inscrire virginiboutros@gmail.com
    Cordialement
    Virginie Boutros
  • Sylvie Quilliot
    • 4. Sylvie Quilliot Le 13/12/2022
    Bonjour monsieur, bonjour Madame, merci de bien vouloir m’inscrire à la prochaine, occupe-toi de ce qui te regarde, qui aura lieu le 31 mars prochain. Mon adresse mail Noé 0808@gmail.com votre conférence sera-t-elle aussi en ligne merci de m’envoyer le lien et combien coûte-t-elle ? Cordialement sylviequilliot
  • Mans
    • 5. Mans Le 13/12/2022
    Passerai sûrement faire un tour avec la Castafiore...Bachi-bouzouk

Ajouter un commentaire